Oued Eddahab : un territoire et une date gravés dans les mémoires

Le 14 août 1979 est une date qui restera gravée dans la mémoire de générations de marocains. Une date qui a propulsé au devant de la scène les habitants de la province saharienne de Oued Eddahab. Car c’est en ce jour caniculaire de l’été 1979, que 360 représentants de la province se sont rendus à Rabat. Ils étaient partis de Dakhla et d’autres localités et villages de l’extrême sud du pays pour réaffirmer leur allégeance au Roi du Maroc et, par la même, réitérer leur appartenance marocaine. Le geste revêtait une symbolique forte, surtout que les dirigeants mauritaniens d’alors venaient de renoncer à la province saharienne sous les coups de boutoir du Polisario, soutenu par l’Algérie. Anticipant une probable action opportuniste de ces derniers, les habitants de Oued Eddahab ont été prompts à réagir. Ils ont pris de court Polisario et Algérie en envoyant des notables, des ulémas et des représentants des tribus de la région à Rabat.

La rapidité de leur démarche avait un but précis : enlever toute ambiguïté sur leur appartenance au Maroc et renouveler leur attachement à ce pays auquel ils s’identifient de père en fils depuis plusieurs générations successives. Si l’initiative patriotique des habitants de Oued Eddahab a signé leur refus de transiger sur leur identité marocaine, elle a aussi permis de montrer clairement que ce territoire du Sahara était partie intégrante du Maroc. Aujourd’hui, 32 ans après son retour dans le giron national, la province de Oued Eddahab vit au rythme d’une dynamique économique ininterrompue. Ses répercussions bénéfiques sont palpables sur le niveau de vie et l’épanouissement constant de la population locale. Un sort que leur envient leurs compatriotes vivant de l’autre côté de la frontière avec l’Algérie. Dans les camps de Tindouf, les sahraouis continuent d’attendre avec espoir que l’étau du Polisario et des généraux algériens se desserre, pour pouvoir enfin retourner définitivement dans leur pays.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *