Le Polisario, « un appareil de trafic de devises » pour le Forum canario-sahraoui

Le Polisario « est devenu un appareil de trafic de devises » et interdit tout débat au-delà des frontières de l’espace qu’il contrôle à Tindouf au sud-ouest du territoire algérien. Le front Polisario « est devenu un appareil de trafic de devises plutôt qu’une organisation représentative animée d’une volonté réelle de parvenir à un accord sur le conflit du Sahara », a affirmé mercredi, le Forum canario-sahraoui (FCS), qui se présente comme une organisation « visant à encourager le débat sur les relations entre les Canaries et le Sahara » occidental. Dans le même ordre d’idées, le FCS relève dans un communiqué repris par Europa Press, que le Polisario « bloque de façon permanente les négociations avec le Maroc » et interdit tout débat « au-delà des frontières qu’il contrôle à Tindouf  » en territoire algérien.

Pour débloquer l’impasse dans laquelle se trouve le dossier du Sahara, le Forum appelle les parties au conflit à « élaborer un agenda réel d’objectifs » et demande à la direction du mouvement séparatiste de « faire montre de signes d’ouverture à même de permettre la libre circulation des sahraouis, la liberté d’expression et de faciliter l’accès du Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR) aux camps de réfugiés à Tindouf. En outre, le FCS épingle le Polisario qui recourt à la persécution des femmes sahraouies résidant en Espagne et exige des dirigeants du mouvement séparatiste de « permettre aux femmes sahraouies d’être à l’avant garde des changements et de faciliter l’ouverture d’un débat dans les camps de réfugiés à Tindouf ». Le Forum canario-sahraoui a enfin, exprimé son soutien à la position de l’Association pour le développement de la femme sahraouie, qui a dénoncé, depuis Madrid, « le détournement des fonds espagnols de coopération par le Polisario à Tindouf », normalement destinés aux femmes et enfants sahraouis vivant dans des conditions de précarité absolue dans les camps de Tindouf.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *