Soutien chilien aux efforts du Maroc pour le règlement du conflit du Sahara Occidental

Le Maroc a reçu un nouveau soutien pour ses efforts visant le règlement définitif du conflit du Sahara Occidental. Ce soutien provient du Chili, où les deux chambres du parlement ont réitéré leur appui au processus des négociations engagé par l’ONU. Le président du Sénat a qualifié de «sérieux et crédibles» les efforts déployés par le Maroc pour la recherche d’une solution politique au différend du Sahara Occidental basée sur le réalisme et l’esprit de compromis. Un règlement rapide de ce dossier épineux, devrait mettre un terme aux souffrances de milliers de Sahraouis marocains séquestrés dans les camps de Tindouf. La plupart des observateurs occidentaux se disent convaincus que la place de ces soi-disant réfugiés est parmi leurs compatriotes sur le sol marocain. Le Sénat chilien, a déclaré son président, Guido Girardi, fait sienne la position du gouvernement du président Sebastian Pinera, allant dans le sens d’appuyer le processus de négociation en cours, sous les auspices des Nations-Unies, pour la recherche d’une solution politique au différend et d’un règlement basé sur le réalisme et l’esprit de compromis.

La même position a été exprimée par le président de la Chambre des députés, Patricio Melero qui a réitéré l’appui de son institution au processus des négociations engagé par l’ONU, ainsi qu’aux efforts sérieux et crédibles déployés par le Maroc pour trouver une solution négociée à la question du Sahara. Les présidents des deux chambres s’exprimaient au terme d’une série d’entretiens mercredi à Santiago, avec le Secrétaire général du ministère marocain des Affaires Etrangères, Youssef Amrani. Ces entretiens ont été suivis d’un déjeuner de travail avec le Président de la Commission des Relations extérieures de la chambre basse, Carlos Abel Jarpa. Les responsables et parlementaires chiliens ont été par ailleurs, informés des derniers développements de cette question, notamment de la dernière Résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU qui a de nouveau salué l’initiative marocaine d’Autonomie, la qualifiant de solution crédible et réaliste pour le règlement du vieux conflit du Sahara Occidental.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *