Situation chaotique en Algérie

L’agitation au sein de la classe politique algérienne s’accentue du jour en jour. Le président de l’Assemblée nationale s’est fait interdire l’entrée dans l’hémicycle. Cinq hauts gradés de l’armée ont été incarcérés. Le président Abdelaziz Bouteflika est dans un état grabataire. L’économie est dans une situation de marasme. L’échéance présidentielle arrive à son terme.
Selon les politologues, l’Algérie qui est une société de jeunes, se voit son avenir incertain et n’a plus confiance dans l’actuel système politique.
Mis à part des deux partis politiques FLN et RND, proches de la présidence, la majorité ou presque des Algériens souhaiterait un vrai changement.
La société civile doit se reprendre pour éviter son engloutissement par l’appareil de la sécurité militaire. Appareil qui trouvera sa légitimité en tant que garante des institutions et de la sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *