Sahara Occidental : convergence de la résolution 1920 de l’ONU avec la démarche du Maroc

La dernière résolution du Conseil de sécurité adoptée le 30 avril 2010, tout en prolongeant d’un an la mission de cessez-le-feu et de maintien de la paix de l’institution onusienne au Sahara Occidental (Minurso), converge avec la position marocaine. Elle est qualifiée  « d’importante et opportune » par le Maroc, car elle réaffirme, sans détour, la primauté de l’Initiative marocaine consistant à accorder, dans le cadre de la souveraineté marocaine, au territoire du Sahara un statut de large autonomie, ouvert et conforme aux standards internationaux en la matière.  Statut qui, tout en répondant aux vœux de la communauté internationale, s’inscrit dans une vision moderne et novatrice de régionalisation interne du Royaume.
Par ailleurs, la résolution 1920 rejoint parfaitement la vision et la démarche marocaines, car elle pointe du doigt la position algérienne et la met devant ses responsabilités concernant le statut et la condition des réfugiés sahraouis dans les camps de Tindouf, situés en territoire algérien.
La responsabilité d’Alger est aussi clairement établie par son refus de permettre au HCR de procéder au recensement des populations qui vivent dans ces camps, dans des conditions difficiles et dans un enfermement total, puisque les camps sont quadrillés par la milice armée du Polisario et par l’armée algérienne.

La résolution 1920 rejoint, également, la démarche marocaine dans son refus d’élargir, malgré le lobbying algérien, la mission de la MINURSO au Sahara pour qu’elle englobe la question des droits de l’homme. Cette requête du Polisario et de l’Algérie  s’inscrit dans un vaste programme de désinformation visant à masquer, d’une part, les exactions et les violations systématiques des droits humains perpétrées dans les camps depuis plus de trente ans et dénoncées aussi bien par les ONG que par les victimes elles-mêmes, et à brouiller, d’autre part, la bonne image du Maroc sur ce chapitre.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *