« Nous sommes tous des sahraouis »

Les marocains, dans leur essence, se considèrent tous comme des hommes du désert. La personnalité marocaine, mâtinée de traditions bédouines, arabo-musulmane, berbère, amazigh, rifaine, est un amalgame complexe de toutes les composantes de la nation, nation constituée par ce « vouloir vivre ensemble », et qui fait de ce pays l’une des plus anciennes nations de la planète. En effet, la réalité géographique du Maroc, à travers l’histoire, a été très différente. Au grès des périodes de prospérité, d’expansion, puis d’affaiblissement et de recul le Maroc a eu une réalité « géographique » élastique. Dans le cas du Sahara, ce n’est pas de géographie dont il est question, mais de géostratégie, voire de géoéconomique.En effet, le « vouloir vivre ensemble » est patent, du Nord au Sud du Royaume, car le Maroc, malgré des années difficiles, est en plein développement. D’aucuns le trouveront trop lent, d’autres trop rapide, certains mêmes estimeront que l’ouverture démocratique est dangereuse, d’autres que nous pouvons encore progresser, mais partout, le consensus sur l’affaire du Sahara est de mise, et la solidarité avec nos concitoyens qui vivent dans des camps de Tindouf est forte, palpable, et la mobilisation reste de mise.

Notre pays, comme tant d’autres, n’est pas parfait. Cependant, il reste et restera la seule alternative viable pour sortir par le haut de la crise du Sahara car les marocains, dans leur très large majorité, estiment que les provinces du Sud sont une constituante essentielle de l’identité nationale marocaine. Le drapeau du Royaume en est l’emblème le plus significatif, le rouge ayant été imposé par les sultans alaouites dès le XVII ème siècle, et ce pour rappeler le…Sahara.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *