Sahara : L’origine du phénomène de la séquestration

La séquestration du peuple sahraoui par la classe dirigeante du Polisario est un phénomène qui remonte à la création de la République Arabe Sahraouie Démocratique. En effet, à partir de 1975, le groupe d'éléments, qui composait la direction du Front Polisario, s'était trouvé confronté à l'absence d'une base sociale. Pour combler cette "insuffisance", le Polisario a opté pour la politique de rapts et de kidnappings de familles toutes entières ou d'éléments de celles-ci, se trouvant en transhumance dans le désert ou dans les centres urbains du sahara.    Les témoignages faits par d’anciens réfugiés, revenus auprès de leurs familles restées dans les territoires du Sahara contrôlés par le Maroc, attestent d’une organisation préméditée de séquestration, dont ci après des exemples :

L'organisation obéissait à un processus portant sur deux étapes :

    1/ le groupe chargé de l'opération de kidnapping était dirigé par Bechari Saleh (ex-responsable des prisons du Polisario) et Bachir Mustapha Sayed, à l'époque (commissaire politique, chargé de la zone sud) comprise entre Dakhla et Nouadhibou. Les familles ou des membres d'une famille, une fois pris, sont regroupés dans un lieu secret pour être, ensuite, acheminés sur Tindouf.

    2/ les personnes kidnappées étaient accueillies à l'endroit dit Sebti (5 km au sud de Tindouf) par Mohamed Abdelaziz, alors responsable du bureau de Tindouf, actuellement Secrétaire Général du Polisario, secondé par Mahjoubi Brahim Lafrieteiss (ex-responsable du camp Laâyoune). Après un court séjour à Sebti, ces personnes étaient transférées vers l'un des camps qui venaient d'être installés.

    Les milliers de familles victimes de cette action continuent d'endurer leur peine dans la région de Tindouf, endroit où le Polisario les contraint à se maintenir, séparés des autres membres de leurs familles, privées de leur liberté de mouvement et de la jouissance de leurs biens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *