Tindouf : le fils de Mustapha Salma se joint à la campagne pour le retour de son père

Un droit ne tombe jamais en oubli tant qu’il y a quelqu’un pour le revendiquer. Cet adage s’applique parfaitement au combat que mène le dissident du Polisario Mustapha Salma pour retrouver sa famille dans les camps de Tindouf, en Algérie. Un combat qui continue d’être résolument soutenu, individuellement et collectivement. Après l’intense campagne internationale qui l’a tiré des griffes du Polisario, une autre mobilisation s’organise actuellement pour permettre à Mustapha Salma de quitter son exil forcé et de retourner auprès des siens dans les camps de Tindouf. Après une année et demie de bannissement, Mustapha Salma est à bout de force. Le seul « crime » que lui reprochent les dirigeants du Polisario et pour lequel il a été torturé puis refoulé à Nouakchott, est d’avoir soutenu publiquement la proposition marocaine d’autonomie au Sahara Occidental.

A présent, la mobilisation se poursuit avec la participation du propre fils de Mustapha Salma. Agé d’à peine onze ans, Mohamed a choisi d’observer un sit-in devant la délégation du HCR dans les camps de Tindouf. Car, c’est le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés qui avait pris en charge Mustapha Salma après son refoulement des camps de Tindouf par le Polisario. Le HCR avait alors pris la décision de transférer le dissident du Polisario en Mauritanie en attendant de trouver un compromis avec la direction des Polisario. Aujourd’hui, le petit Mohamed soulève un cas éminemment humanitaire et exige le retour de son père dans les camps de Tindouf. Au nom de ses trois autres frères et de sa petite sœur, il s’est adressé au secrétaire général des Nations Unies. Dans sa lettre, Mohamed exhorte Ban Ki-Moon à faire pression sur le Polisario et les autorités algériennes en tant que gouvernement hôte de ce mouvement, pour permettre à leur père de les rejoindre à Tindouf et de mettre fin à leur épreuve.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *